L’orange : un agrume qui vous veut du bien

Fruits et Légumes
Oranges du MiN de Nantes

Photos d'oranges prises au MiN de Nantes

Si les nutritionnistes et les médecins mettent en avant aujourd’hui les bienfaits des oranges, cet agrume était déjà consommé il y a plus de 2 000 ans par les Chinois et on l’utilisait à des fins médicinales dans des livres en sanskrit, à la même période. Intrigués par l’orange ? Nous vous disons tout sur cet agrume. 

 

Où est cultivée l’orange ? 

Dans le palmarès des fruits préférés des Français, l’orange vient en deuxième, juste après la pomme. Chaque ménage en consommerait en moyenne 11.2 kilos, chaque année. 

On trouve trois principales variétés : les Navels (dont les Navel Late), les Valencia Late et les Salustianas. On peut ajouter aussi les oranges sanguines (rouges) et les oranges amères. En fonction de la variété, leur date de récolte peut varier, allant de décembre à avril en général.

Certaines exploitations se trouvent dans les Pyrénées-Orientales ou en Corse ; qui bénéficient du climat approprié pour son développement et sa saveur. Mais on peut également trouver des oranges provenant de l’Ile de la Réunion, de Guadeloupe ou de Guyane qui sont de gros producteurs d’orange.

D’autres pays comme l’Espagne, Israël ou encore ceux du Maghreb sont de gros importateurs d’oranges. En fonction de leur provenance et de leur variété les fruits sont dits de dégustation ou oranges à bouche ou fruits à jus.

Quand ils sont produits dans d’autres pays, comme la Chine ou encore la Turquie, les fruits font le plus souvent l’objet d’une transformation immédiate, pour élaborer du jus, le plus souvent.

On peut commencer à faire goûter le jus d’orange pressée dans une cuillère à café à un enfant à partir de 12 mois. C’est un des premiers aliments proposés lors de la diversification de nourriture !

 

Trouve-t-on des oranges toute l’année ? 

Si l’on en trouve désormais dans les commerces de bouche, sur les marchés et au MiN de Nantes (voir nos grossistes fruits et légumes), l’orange, jusqu’au début du 20ᵉ siècle était considérée comme un fruit rare. C’est notamment pour cette raison qu’elle était offerte comme un véritable cadeau de Noël aux enfants.

Grâce à la culture de cet agrume en France, mais aussi aux importations, il est possible de trouver dans les étals des oranges toute l’année, mais on parle réellement de pleine saison en février, soit pendant l’hiver.

Cela tombe bien, c’est justement à ce moment que les organismes ont le plus besoin de ses bienfaits, en plus de son goût délicieux. 

 

Quels sont les bienfaits des oranges ? 

Les oranges sont surtout connues pour leur forte teneur en Vitamine C. Il suffit d’ailleurs d’un fruit de taille moyenne pour répondre aux besoins quotidiens d’une personne adulte.

Il faut pourtant préciser que c’est l’association avec les flavonoïdes ; de puissants antioxydants ; qui en fait un agrume intéressant à plus d’un titre.

Si la vitamine C permet de lutter contre les petits maux de l’hiver comme les rhumes, les flavonoïdes, eux, bataillent pour protéger la circulation sanguine.

Même en laissant une orange dans une corbeille de fruits pendant plusieurs jours, voire plus, elle ne perd que 10% maximum de sa teneur en vitamine C, grâce à sa peau épaisse.

C’est un fruit excellent pour lutter contre la fatigue hivernale, car elle participe à accroître les résistances de l’organisme contre les agressions virales.

Le cholestérol HDL (le bon cholestérol) augmente si on consomme 750 ml de jus d’orange pressée, chaque jour. Une bonne nouvelle pour les personnes qui souffrent d’hypercholestérolémie qui voient, en outre, leur risque cardiovasculaire diminuer par la même occasion.

On peut aussi mettre en avant son côté anti-inflammatoire naturel, le fait qu’elle apporte du calcium et du magnésium aux os et réduit le risque de calcification osseuse et comme tous les agrumes, c’est une arme anticancer. 

Mais l’orange, c’est aussi un aliment riche en fibres, pour améliorer le transit et qui est pauvre en calories.

 

Comment cuisiner l’orange ? 

C’est une des raisons qui expliquent son succès auprès des Français : on peut se contenter de la peler et d’en croquer les quartiers. Beaucoup de variétés présentent d’ailleurs peu de pépins.

Autre possibilité, sans avoir besoin d’avoir des connaissances culinaires : couper l’orange en deux pour la presser et en boire le jus.

Mais l’orange se prête aussi à de nombreuses recettes, aussi bien sucrées que salées, ce qui n’est pas donné à tous les fruits. En effet, si on peut se servir du jus, notamment pour élaborer un gâteau à l’orange, la marier au chocolat (sur des orangettes par exemple : attention alors à prendre des oranges bio), ce dernier sera parfait pour agrémenter les sauces de certains plats de poissons ou de fruits de mer.

La purée de carottes reste un indémodable, y compris pour les enfants qui n’apprécient pas les légumes. En effet, la carotte ayant un petit goût sucré, c’est le premier pas sans doute, pour les initier en douceur aux bienfaits des fruits et légumes. Il est tout à fait possible de mettre dans une purée de carotte un peu de jus d’orange qui va venir apporter une petite acidité bienvenue. 

Pour celles et ceux qui seraient amateurs de cuisine étrangère, impossible de passer outre la fameuse recette du canard à l’orange qui, selon les sources, viendrait soit d’Italie ou d’Espagne, mais a fait le bonheur des tables princières françaises dès le 16ᵉ siècle.

Toujours cuit, le jus peut être utilisé pour la confection du vin d’orange, à consommer, bien entendu avec modération, mais qui risque de séduire vos convives.

 

Recettes à base d’oranges

À court d’idée pour profiter de tous les bienfaits des oranges ? Pourquoi ne pas suivre et réaliser la recette proposée aujourd’hui par Frédérique Nivet, diététicienne Interfel.

La vidéo sera visionnable ici dans les prochains jours.

 

Où trouver le meilleur choix d’oranges à Nantes ?

Toutes ces informations vous ont donné envie de croquer dans un quartier d’orange ? Alors, commerçants, direction le MiN Nantes Métropole.

L’orange pleine de vitamine C vous attend chez les grossistes fruits et légumes du MiN. N’hésitez pas à leur poser toutes vos questions pour choisir la meilleure variété pour votre plat ou votre dégustation du matin.

 

Article publié le 06/01/2022

Voir toutes les actualités